Déjà plus de 15837 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Test de Tekken 6

Le 03/02/2010 à 18:02, article écrit par LazyGeneration (XboxPassion).

L’année 2009 a été particulièrement riche en ce qui concerne les jeux de baston, notamment ceux en 3D. Après l’arrivée du très réussi Street Fighter IV qui a redoré l’image des jeux de combat en apportant son lot de nouveautés et de surprises, ce fut au tour de Namco de proposer  un sixième épisode (cette fois-ci next gen) de son titre phare : Tekken. Tout le monde s’en souvient, l’arrivée de Tekken sur console 32 bits (on parle bien sûr ici de la Playstation première du nom) avait suscité la joie des joueurs de l’époque. En effet, proposant des personnages entièrement modélisés en 3D, ainsi qu’un gameplay totalement novateur, le jeu de Namco avait offert aux amateurs de jeux des après-midi inoubliables. Depuis, la série a continué son petit bout de chemin avec notamment des Tekken 2, Tekken 3, Tekken Tag Tournament, Tekken 4, et Tekken 5 de très bonne facture (surtout le 3). Jusqu’alors réservé en exclusivité aux consoles de Sony, Tekken atterrit cette fois sur Xbox 360 également. Premier épisode en HD, nous allons tout de suite savoir si cet épisode marque un nouveau tournant dans le monde des jeux de combat en 3D, comme l’avait fait son ancêtre en 1994, ou est-ce encore une fois de plus une de ces suites auxquelles nous a tant habituées Namco.

 

Au niveau de la trame scénaristique, rien de bien nouveau. Les Mishima continuent à se taper dessus à la fin de chaque épisode Tekken. Vainqueur de l’Iron Fist Tournament 5, Jin Kazama a pris le contrôle de la Mishima Zaibatsu, et tente à présent de conquérir le monde. Seule la G-corporation menée par Kazuya Mishima ose se mettre en travers du chemin de Jin Kazama. Tandis que Kazuya offre une récompense à quiconque lui rapporterait la tête de Jin, Heichachi, considéré comme mort, refera surface. Même si le scénario est assez développé par rapport à la plupart des jeux du genre, il n’a une fois de plus rien d’extraordinaire.

 

D’un point de vue graphique, comme je l’ai précisé précédemment, Namco nous présente ici son premier Tekken en haute définition. Ce qui est tout à fait normal, vu les capacités graphiques des machines actuelles. Comme pour la Playstation 1 et 2, Namco a su exploiter de façon optimale les capacités matérielles et logicielles des consoles actuelles pour nous proposer un jeu graphiquement très détaillé. Les personnages sont comme d’habitude très bien modélisés, et les décors assez variés. La HD permet un rendu sensationnel, même si certains niveaux (comme celui du cimetière) sont relativement laids. Le boss final qui est une sorte de chimère est, quant à lui, d’une laideur innommable. Non seulement, il est mal modélisé, mais en plus il prend au moins la moitié de l’écran, rien qu’à lui-seul. Il est donc très difficile de déterminer si vous l’avez touché ou pas, même après une grosse combinaison de touches. Au final, on peut dire que d’un point de vue strictement graphique, Tekken reste une fois de plus l’une des références du genre.

 

Du côté de la bande son, on a fois une de plus droit à des thèmes plutôt variés. Il y en a certains qui sont assez entraînants, et je me suis même surpris à les fredonner après avoir passé une après-midi entière sur le jeu. Les musiques sont plus nombreuses et éclectiques que les épisodes précédents et se synchronisent parfaitement avec les décors qui leur sont associés. Les doublages sont comme d’habitude très réussis.

 

Passons à présent au gameplay. Rien à redire à ce niveau là. Comme d’habitude le jeu se base sur le système des quatre boutons, chacun correspondant à un membre du personnage :


 = coup de poing gauche (LP)

 = coup de poing droit (RP)

 = coup de pied gauche (LK)

 = coup de pied droit (RK)

C’est d’ailleurs ce système de combat qui a fait la renommée de la série Tekken. En 1994, il a été considéré comme étant complètement novateur, et en même temps très technique. Tekken 6, tout comme ses prédécesseurs s’adresse à la fois aux joueurs novices, et aux pros du genre.

 

Parti comme ça, on pourrait se demander quels sont alors les défauts que l’on pourrait attribuer au fameux Tekken 6. Eh bien, tout n’est pas rose dans le monde merveilleux du sixième Iron Fist Tournament. L’idée de faire un épisode en HD était à la base excellente, surtout qu’à présent même les joueurs Xbox pourront s’éclater sur le très célèbre titre de Namco. Ce qu’on pourrait par contre reprocher au studio de développement japonais, c’est le manque d’innovation apporté à cette version next gen. Certains diront que les différentes suites de Tekken n’ont jamais brillé par leur innovation, et pourtant des millions de fans attendent à chaque fois leur sortie avec impatience. C’est vrai… Pourtant, par rapport à la puissance des consoles actuelles, on serait en droit de demander des nouveautés intéressantes. Il y a un détail que j’appréciais énormément dans les anciens Tekken, et qui a disparu dans cette version : gagner un nouveau personnage après avoir fini le mode Arcade. Ici les 40 personnages proposés sont servis sur un plateau d’argent. Je jouais avant au mode Arcade pour gagner de nouveaux perso, mais également pour les belles cinématiques de fin qui m’attendaient après le boss final. Ici, un sympathique Game Over vous attendra, suivi d’un décompte de points que vous gagnerez pour ensuite acheter des accessoires ridicules et inutiles pour votre perso préféré. Pour voir des cinématiques, il faudra jouer au mode histoire. Ce dernier se résume à être une sorte de Tekken Force amélioré qui permettra aux néophytes de redécouvrir l’histoire de chaque personnage, et de mieux comprendre le sombre destin des descendants de la famille Mishima. Le mode Histoire ressemble à une sorte de beat'em all assez mal foutu dans lequel on avance par pure obligation: celle de débloquer toutes les cinématiques du jeu. Au niveau des 6 nouveaux personnages proposés, ces derniers n’ont rien d’extraordinaire et n’apportent rien de nouveau en terme de gameplay et de richesse de jeu (contrairement à Capcom avec Street Fighter IV). Alors oui, Tekken 6 n’est pas parfait. Le GROS défaut du jeu (je sais je me répète) se trouve dans son flagrant manque d’innovation. Le système d’évolution du rang des personnages est assez jouissif mais les différents modes Survival, Time Attack, etc. ressemblent trop à ceux proposés dans n’importe quel autre jeu de baston classique.


Pour conclure, je dirais que Namco nous a une fois de plus concocté un très bon jeu de combat, au gameplay original, et aux graphismes toujours aussi splendides. A une ère où l’innovation est constamment prônée, les développeurs nippons continuent quand même à ressortir un jeu dont les mécanismes ressemblent un peu trop à ses prédécesseurs. Tekken 6 n’est donc pas un incontournable du genre (sauf si on est fan de cette licence). Il est donc surtout réservé aux joueurs Xbox (qui n’ont peut-être pas touché aux versions Playstation 2), et aux gros obsédés de Tekken.



Angle Xbox 360NotationAngle Xbox 360
Graphisme du jeu Xbox 36017/20: La HD n'a plus rien à prouver. Comme à son habitude, Namco a su prouver ici sa maîtrise des capacités des consoles sur lesquelles ils développent.
Bande son du jeu Xbox 36016/20: La bande son est éclectique. Certaines musiques sont très entraînantes. Vous vous surprendrez même à en fredonner certaines après une bonne heure de jeu. Les doublages sont impeccables.
Gameplay du jeu Xbox 36017/20: Le système de combat de Tekken n'a rien à prouver , ni à envier à qui que ce soit. Quelques nouveautés auraient été les bienvenues cependant.
Durée de vie du jeu Xbox 36014/20: Le fait de proposer sur un plateau d'argent les 40 personnages du jeu est d'une nullité sans nom. Le mode versus et online sont les seuls qui vous feront rester devant l'écran. Les néophytes trouveront certainement leur compte dans le mode histoire et training (qui est toujours aussi complet). Les amateurs de Barbie seront, quant à eux, aux anges avec le fameux système de customisation des personnages. L'augmentation du grade du personnage augmentera également la durée de vie du jeu.
Scenario du jeu Xbox 36011/20: Jin est à la tête de la Mishima Zaibatsu. Tout le monde veut sa peau. Rien de bien nouveau. Après le grand-père et le père, c'est au tour du petit-fils d'être à la tête du puissant groupe japonais. Le scénario n’a jamais été le point fort des jeux de combat de toute façon.
Général du jeu Xbox 36016/20: Un Tekken reste un Tekken. Jouissif à souhait, graphiquement renversant, ce dernier continuera à satisfaire la plupart des amateurs de jeux de baston, ainsi que les fanas de cette licence. A côté d'un Street Fighter IV particulièrement raffraîchissant, Tekken 6 n'apporte par contre aucune suprise, aucune nouveauté. Proposant des modes classiques, voire inutiles (pour certains d'entre eux), seuls son gameplay original, ainsi que ses personnages charismatiques continueront peut-être à lui donner une place de choix dans le coeur des joueurs amateurs de jeux de baston.
Angle Xbox 360 Angle Xbox Live

Jaquette du jeu Tekken 6

Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer


Réactions en chaîne :

nikél j'ai hâte de voir ça! ;)

Posté le 03 Février 2010 à 18:34:14 par yam

franchement. très bon test!
j'ai pris plaisir à le lire, on sent que ça viens de toi  ;)
très très bien!
j'ai pas testé ce jeux encore, mais pour le coup ce test m'en a donné envie. :D

Posté le 04 Février 2010 à 10:07:38 par yam

yeaaah, +1

Perso (et c'est peut être une erreur j'imagine) je ne connais que les Street Fighters, bon surtout le II, du fait que je l'avais sur mon pc quand j'avais 7ans environ, je n'ais jamais essayé un tekken, et là, je me dis vivement

(et vivement Super Street Fighter 4)

Posté le 04 Février 2010 à 12:23:14 par Sam gold

Merci à toi, je n'ai lu que la conclusion. :D
Mais rien que ça suffit à dire que tu donnes un point de vue vraiment bien sur le jeu et cela fait toute la différence. ;)

Posté le 04 Février 2010 à 13:22:36 par benoitben

Lire l'ensemble des 6 commentaires