Déjà plus de 15837 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Une faille Wi-Fi permet de pirater les consoles de salon !

Le 22/01/2019 à 08:10, article écrit par Apophistm.

Une faille Wi-Fi permet de pirater les consoles de salon !

Alerte sécurité !


D'après le chercheur en sécurité Denis Selianin, de la société Embedi, grace à une faille de sécurité liée au firmware des modules Wi-Fi Marvell Avastar , votre xbox one peut être attaquée à distance sans vous en rendre compte !

Imaginez que vous utilisiez une tablette Microsoft Surface, un Chromebook Samsung ou une console de jeux Sony Playstation 4 ou Xbox One. Sans que vous vous en rendiez compte, un pirate se positionne à proximité et lance un flot de paquets de données mal intentionnées. En quelques minutes, il peut obtenir le contrôle de la machine et exécuter n’importe quel code à distance. Le pirate n’a même pas besoin que l'appareil ciblé soit connecté au réseau sans fil. Une manne pour un hacker !

Cette faille concerne donc les machines embarquant les modules Wi-Fi de type Marvell Avastar, comme cité ci dessus cette technologie est utilisée sur les consoles Xbox one et PS4 (entre autre) .

l'analyste en testant diverses attaques , a trouver pas moins de 4 failles de sécurité liées a cette technologie et a émit un bulletin d'alerte envers les constructeurs.  Une de ces failles est particuliérement critiques puisqu'elle permet au pirate de  ni plus ni moins prendre le controle du CPU de la machine et le faire surchauffer.

Pour le moment aucune correction n'a été publiée. Pourtant la société Marvell a été alertée dès le mois de mai 2018 de l'existance d'une vulnérabilité dans leur système.  L'analyste affirme que cette faille est extrement dangeureuse et toucherait prés de 6.2 milliards d'appareils dans le monde !

ci dessous la vidéo montrant l'attaque en question.

Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer


Continuer ma lecture