Déjà plus de 15837 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Ubisoft VS Bolloré : Vivendi voudrait lancer une OPA avant 2018 , mais rien n'est encore gagné !

Le 04/06/2017 à 06:48, article écrit par Apophistm.

Alors qu'une drole de guerre à lieu entre Vivendi et Ubisoft depuis presque un an, il semblerait que Vincent Bolloré soit bel est bien décidé à en finir avec Ubisoft dès cet été. Mais le peut il vraiment ?

D'apres l'agence de presse Reuters, vivendi aurait décidé de s'offrir la firme publicitaire Havas ainsi que l'éditeur français avant le mois de janvier 2018.

Si pour Havas ce n'est qu'une question de temps (Vivendi à déjà 60 % des parts de l'entreprise) cela risque d'être beaucoup plus dur d'absorber Ubisoft. Yves Guillemot (PDG UBISOFT) ne veut en effet pas que son bébé soit absorbé par le geant et resiste tant bien que mal à une OPA en faisant tout pour que le seuil légal ne soit pas atteint par Vivendi (Vivendi posséde actuelement 25 % des parts de l'entreprise).

Cette petite guerre n'est pas sans impact sur Vivendi puisque la politique peu claire du groupe a fortement impactée la valeur en bourse du géant américain  qui, en mai dernier, avait perdu pret de 3 % de sa valeur par rapport à 2014. Il faut dire que cette  guerre  coute  très cher à Vincent Bolloré puisque ce n'est pas moins de 15 milliards d'euros qui ont été dépensés, jusqu'ici en vain, pour tenter d'acquerir l'editeur franco canadien.

Le groupe est également de plus en plus laché par ses investisseurs, un manque de cohésion  fait en effet douter les analystes  quant à la stratégie du groupe. La banque Goldman Sachs expliquant même à ses clients que "le manque d'informations sur ce que va faire Vivendi , ainsi que les acquisitions potentielles font peser un risque à court terme sur le prix des actions du groupe".

Ceci pourrait donc profiter à Ubisoft surtout qu'avec les bons résultats de l'entreprise en 2016-2017, son prix en bourse à lui,  grimpé, obligeant Vivendi à payer beaucoup plus cher pour s'offrir l'entreprise. L'autre bonne nouvelle pour Yves Guillemot, c'est bien sûr le "fiasco  Canal+" qui a fait perdre 399 millions d'Euros à Vivendi sur 2016 et le fait que la chaine va devoir investir cet été pour garder de nombreux droits de diffusion (foot, séries exlcusives,...) pour 2017-2018.

Bref le combat est loin d'être fini et une eventuelle OPA contre Ubisoft semble plus difficille que prévue.

Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer


Continuer ma lecture