Déjà plus de 15837 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Test Alan Wake : The Signal

Le 28/07/2010 à 13:07, article écrit par Gears Of Man (XboxPassion).

Sorti le 14 mai dernier, Alan Wake proposait une ambiance particulière, avant tout basé sur un scénario complexe et prenant. (Vous pouvez accéder au Test ou au Videotest pour ce qui ne l'on pas vu)
Les papa de Max Payne, à savoir le studio Remedy, nous ont ensuite dévoilé l’arrivée de trois contenus téléchargeable afin de compléter le scénario du jeu, et d’en dévoiler toutes les ficelles. Le premier de ces trois dlc, nommé Alan Wake : The Signal, à vu le jour le 27 juillet 2010, voyons donc ce qu’il en est de ce contenu téléchargeable.Alan wake
Tout d’abord, sachez que ce contenu téléchargeable s’adresse aux joueurs ayant finit Alan Wake. Il faut aussi prendre en conte le fait que les joueurs ayant acheter le jeu dans sa version de base ou collector on eu droit au dlc gratuitement, les autres devront pour ce le procurer débourser 560 points Microsoft.

Au coeur du cauchemar...



La fin d’Alan Wake, s’en vous la dévoiler, finissait avec un beau cliffhanger laissant un grande part d’interprétation propre. Le début d’Alan Wake : The Signal reprend là ou Alan Wake c’était arrêté. Nous ne dévoilerons pas grand-chose du scénario pour ne pas risquer de spoiler sur la fin d’Alan Wake, mais cette fois-ci, Alan se retrouve prisonnier dans ses propres rêves, au prise avec l’ombre noir qui est omniprésente dans ses pensés et tente par tout les moyens de tuer le pauvre écrivain.Alan wake
Vous voila donc de retour dans Bright Falls, cette petite bourgade qu’Alan à arpenté pendant l’aventure. Mais comme tout les rêves, celui d’Alan va lui jouer des tours, si bien que chaque lien logique entre les lieux et région seront modifié et interprété selon les pensés d’Alan, mais aussi et surtout de l’ombre noir qui cherche à le rendre complètement fou. Totalement désorienté, Alan va alors recevoir la visite de Thomas Zane, qui cherchera par tout les moyens à l’aider en lui projetant un Signal GPS que vous devrez suivre. S’engage donc après ça, un périple ou Alan devra affronter ces peurs les plus profondes, débordant de son imagination d’écrivain.


Des mots et encore des mots



Mis à pars le concept original de proposer un scénario répondant à quelques questions que l’on était en droit de ce poser après avoir fini Alan Wake, le dlc The Signal ne propose pas vraiment de nouveautés. Vous devrez donc enchainer les forets, ruelles, sous-sols, pour venir à bout des possédés qui vous attaqueront sans cesse, jusqu’à arriver au grand final.
Du classique certes, mais la présence de bonne idées font quand même leur apparitions. De nombreux mots apparaitront dans les rêves d’Alan, de la même manière que ce que l’on pouvait voir à la fin d’Alan Wake. Le mot fusée éclairante, devra par exemple être éclairé afin de lui enlever toute part d’ombre et ainsi obtenir une fusée éclairante. Encore mieux, lorsque des possédés tenteront de vous tuer et que vous manquerez de munitions, chose très fréquente dans ce dlc, des mots comme boum ou encore fumigène vous aideront à déclencher soit un éclat de lumière, soit l’explosion d’une fumigène. On se retrouve donc très souvent à arpenter le terrain de jeu afin de trouver ces mots et ce sortir de situations délicates.Alan wake
Une autre innovation vient du fait que de mauvais mot apparaitront comme ennemi ou corbeaux. Dans de tel cas, vous devrez prendre soin de ne pas les éclairer afin de ne pas faire sortir ces ennemis, et autant vous dire que faire attention aux éléments que vous éclairez en même temps que vous vous débarrasserez de quelques ennemis relève de la mission impossible. Une dose de stress en plus…
Cette innovation de faire apparaitre autant de mots, reflète vraiment l’ambiance cauchemardesque d’un rêve, ou plutôt d’un cauchemar. L’ambiance se voit donc décuplé et Alan se demande sans cesse s’il est en train de devenir complètement fou, la part ombre et lumière n’a jamais était autant présente et contrasté que dans ce dlc.
La lampe deviendra donc un maigre allié tandis que cette ruées de mots reflétera le pilier central du gameplay, un changement positif qui fait l’impasse sur la linéarité du contenu.



Alan wake
15/20

Pour conclure, Alan Wake : The Signal est globalement une bonne pioche, mais divisera les joueurs en deux parties. D’un côté, les joueurs ayant achetés le jeu neuf ayant donc droit au dlc gratuitement le trouveront plutôt sympathique. D’un autre côté, les joueurs devant débourser 560 points Microsoft resterons surement sur leur fin du à sa linéarité et sa durée de vie d’environ 2 heures. On ne peut néanmoins qu’être séduit par cette ambiance tant maitrisé, un véritable voyage au cœur de la folie, contant les histoires et les terreurs d’un écrivain lambda.

Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer


Réactions en chaîne :

J'ai beaucoup aimé ce DLC a 560 point, Remedy ne se fout vraiment pas de notre gueule. S'il y avait un classement des DLC, je le mettrais dans mon top 5. Pour moi c'est le meilleur chapitre d'Alan Wake, le plus délirant aussi. Une vraie suite, qui apporte quelques bonnes surprises, tout en étant plus dynamique. Sans spoiler, c'est la suite directe du tout dernier acte, on en reprend un peu les bases. Au niveau de l'histoire principale, on n'a aucune révélation, il faut voir ce chapitre un peu comme un spin off bien ficelé. Les succès sont aussi au rendez vous (250G). Certains sont simples et d'autres représentent de vrais challenges. Entre autres il y a deux sortes d'objets à collectionner : les panneaux en carton et les réveils, décelables par leur tic tac. Pour l'anecdote, je suis resté à chercher un réveil pendant 10 bonnes minutes... avant de comprendre que ma mère regardait une famille en or dans la chambre à coté, et que le tic tac que j'avais entendu était en fait celui de la finale !! Quel con ! :D Et chose bizarre, j'ai eu tous les réveils à ma première session, et seulement la moitié des panneaux qui sont pourtant plus visibles, mais apparemment mieux planqués. Bref c'était un moment très chouette ! Assez court (comme tout DLC), mais intense.

Posté le 26 Février 2012 à 23:23:31 par ezio auditore1f

Consulter les commentaires sur le forum