Déjà plus de 15837 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Microsoft : qu'est devenu Adam Orth ?

Le 24/03/2014 à 07:01, article écrit par apophistm.

Qui ca? mais si rappelez vous Adam Orth, le tout premier chez Microsoft à avoir très mal communiqué sur la Xbox One (qui avait à l'époque pour nom de code 720)... Ca ne vous dit toujours rien ,

Très bien comme vous avez visiblement perdu la mémoire (comme beaucoup de monde visiblement en ce moment), voici un petit rappel :

Cela remonte à peu prés à un an, Adam Orth, alors directeur créatif chez Microsoft, déclare sur son Tweet que la future console de Microsoft nécessitera une connexion obligatoire 24h/24 pour tourner...Ça y est ça vous revient ?

A l'époque de ce tweet, rien  n'avait encore était communiqué officiellement  concernant la one , Microsoft ayant réservé la surprise pour l'XBOX reveals de mai 2013. S'en ai alors suivi une longue, périlleuse, maladroite  et laborieuse campagne de com de la part de Redmond pour rattraper le coup.

Microsoft  avait du, publiquement, démentir et faire une lettre d'excuses aux joueurs et  interdire toute publication de la part de son personnel autour de la console. Ce buzz fut le commencement de tout et a donc dut obligé Microsoft à faire une marche arrière historique vis à vis des projets qu'ils avaient prévus concernant la One.

Mais qu'en est il du "coupable" ? Hé bien comme il fallait s'en doutait, Orth fut "remercié" par Steve Ballmer quelques jours après son tweet.  Tweet fermé depuis, nous n'avions plus de nouvelle de lui . Mais il a n'a pas fallut beaucoup cherché pour le retrouver , puisque l'ex directeur créatif était présent lors de la GDC en tant que visiteurs. Il donne donc son premier interview depuis son licenciement.

Tout d'abord il précise que depuis 1 ans , il est toujours à la recherche d'un emploi, Microsoft ayant visiblement tout fait pour que tout le monde lui ferme la porte au nez suite à sa bévue.

"J'etais devenu la cible à abattre, pas seulement chez Microsoft mais dans tout le monde du jeu vidéo. un véritable déluge de haine c'est abattu sur moi. J'avais en effet osé révéler un des plus grands secrets de Microsoft concernant leur One, alors que je ne voulais faire qu'une chose : renseigner le public , même si je l'avoue mon tweet a été maladroit (NDLR : il avait déclarer que ca sera comme ca et que si on etait pas content on avait qu'aller voir chez sony). J'ai perdu tous mes amis, mes collègues, mon boulot, je suis désormais considéré comme un banni, j'ai même failli mettre mon couple en péril. Au vu des nombreuses menaces que j'ai reçues sur internet j'ai dut fermer mon tweeter et mon facebook, j'ai même dut déménager !

C'est a cause de ce genre de réaction disproportionnée que plus personne n'ose l'ouvrir devant les investisseurs et que les developpeurs n'osent plus dire quoi que se soit fassent aux ordres , parfois complétement idiots, de leur éditeurs...Le monde du jeu vidéo va de mal en pis et ce n'est pas en prenant les gens pour des moutons, comme Microsoft a voulu le faire avec la One, que cela va s'arranger"

Puis de finir

"En fait cette aventure est la meilleure chose qui me sois arrivé, les gens ne veulent pas me croire quand je leur raconte comment ça c'est passé après ce  fameux tweet, et pourtant c'est la vérité ! Mais je ne regrette rien, cela m'a permis d'ouvrir les yeux et de changer. Je suis devenu plus humain, plus mature, un bien meilleure père ...et un bien meilleur homme. J'ai perdu 23 kg dans cette aventure. "


Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer


Réactions en chaîne :

En même temps vu le tweet et la réponse qu' il avait donné "si z êtes pas content c est pareil" fallait se doutait qu' il allait avoir la communauté sur le dos. Après s acharner comme ça contre lui je trouve ça un peu idiot.

Posté le 24 Mars 2014 à 10:33:35 par apophistm

Lire l'ensemble des 2 commentaires

Continuer ma lecture