Déjà plus de 15832 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Microsoft signe un contrat avec l'US ARMY, les employés ne sont pas d'accord

Le 24/02/2019 à 07:59, article écrit par Apophistm.

On a tous bien compris que la réalité augmentée ne sera jamais (ou alors dans un futur très lointain) à la portée des  joueurs contrairement à la VR. Depuis 2016 Microsoft s'était pourtant lancé dans la brèche avec Hololens dont le kit coute pas moins de 3000 $. Autant vous dire qu'a ce prix là la firme n'en a pas vendu des masses.

Satya Nadella, le CEO de Microsoft, a donc décidé de vendre son Hololens à l'armée américaine dans le but de créer un "système d'augmentation visuelle intégré permettant d'augmenter la létalité en améliorant la capacité de détecter, prendre des décisions et engager avant l'ennemi »."

Non vous ne rêvez pas, Microsoft a aidé l'US ARMY a développer une arme ! Une décision qui ne plait pas du tout aux employés de Microsoft. Plusieurs de ces derniers se sont ainsi regroupés sous la bannière "Microsoft Workers 4 Good " et ont publié une lettre ouverte à Satya Nadella,  intitulée « HoloLens pour le bien, pas la guerre ».

Ceux ci veulent ni plus ni moins l'arrêt de toutes les recherches autour d'Hololens dans le but de tuer des gens sous peine de grève  en précisant que Satya Nadella ne respectait pas leur contrat qui ne stipule nulle part qu'ils travaillaient pour "un marchand d'armes".

Microsoft a réagi à cette polémique, mais ne compte apparemment pas arrêter le développement de cette technologie de réalité augmentée pour l'US Army. Un porte-parole de la firme a simplement déclaré « toujours apprécier les commentaires des employés » et leur rappelle qu'ils doivent passer par les "canaux légaux" pour faire remonter leurs remarques "comme il est de coutume chez Microsoft".


Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer


Continuer ma lecture