Déjà plus de 15837 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Donald Trump se ridiculise en s'attaquant aux jeux vidéo

Le 25/02/2018 à 07:44, article écrit par Apophistm.

Décidement heureusement que le ridicule ne tue pas sinon Donald Trump serait déjà mort plusieurs fois depuis son élection. Dernière bourde du président des états unis : il a accusé (ndlr apres avoir rejeter la faute sur le FBI) les jeux vidéos d'être les responsables des fusillades à répetitions aux états unis et notament de celle qui a eu lieu recement en Floride.

Voici ce que celui ci a déclaré à la presse :

Nous devons regarder du côté d'Internet, car beaucoup de mauvaises choses arrivent aux jeunes enfants et aux jeunes esprits. Leur esprit se forme et nous devons faire quelque chose sur ce qu'ils voient et comment ils le voient. Et aussi pour les jeux vidéo. J'entends de plus en plus de gens dire que le niveau de violence dans les jeux vidéo façonne vraiment les pensées des jeunes. Et vous faites un pas de plus et c'est le cinéma. Vous voyez ces films, et ils sont si violents, un enfant est capable de voir le film s'il n'y a pas de sexe, mais il y a bien des meurtres, et peut-être que nous devons mettre un système d'évaluation pour cela.

Il y avait longtemps, remarquez, qu'un politique ne s'etait pas ridiculisé en accusant les jeux vidéos dêtre résponsable de fusillade. Alors oui certains jeux sont violents, mais là où il se ridiculise, c'est sur le systeme d'évaluation...qui existe déjà. Au USA il y'a le ESRB et en Europe le PEGI. Pour les films pareil, les USA impose un système de notation attribué par la  Motion Picture Association of Americ, une classification  allant de G (film tout public) à NC-17 (interdit aux moins de 17 ans).

Bref il serait peut-être temps que Trump se mette un peu plus au courant de ce qui se passe dans son pays.

Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer


Continuer ma lecture