Déjà plus de 15825 joueurs xbox nous ont déjà rejoint !
S'inscrire | Se Connecter
Arrêtez de vous tourner les pouces !!
Réaliser votre inscription, c'est gratuit ... (pour le moment)

Microsoft: un an après qu'en est il de l'ère Nadella ?

Le 09/02/2015 à 10:02, article écrit par Apophistm.

Elu CEO de Microsoft l'an passé , après des mois de tractations, Satya Nadella a, il faut le dire, dépoussiéré la firme de Redmond. Mais son bilan est-il bon ?

Changement de culture

Avec Nadella fini les communiqués de presses brouillons, les contradictions du jour au lendemain, Maintenant rien ne passe sans son aval et sa "branche marketing". Beaucoup plus bavard et calme que son prédécesseur Steve Ballmer, Satya Nadella n’hésite pas à mouiller le maillot et à faire ses propres conférences de presse en public (alors que Steve Ballmer se refusait souvent de le faire).


Une restructuration qui s'est faite dans la douleur 


Ce changement de culture ne s'est hélas pas fait sans douleur. La restructuration de la branche marketing, dont la hiérarchie sous Ballmer était trop floue, coutait cher à Microsoft (2.6 milliard de dollars en publicité pour la surface et peu de ventes en retour)  pour peu de retour, n'a donc pas fait que des heureux.

Sous Ballmer la branche était dirigée par plusieurs vice présidents, directeurs et autres sous directeurs , mais surtout  regroupait  la stratégie  et le marketing qui ne se concertaient pas ou peu et parfois se contredisaient dans des interventions devant la presse souvent catastrophiques (affaire Xbox one).

Sous Nadella les 2 entités ont été séparées et 1 seule et unique personne dirige désormais chaque branche, personne qui sera référente auprès de la direction et responsable de chaque chose se passant dans sa branche (fini les sous directeurs , les vices présidents et autres intermédiaires). Obligation est faites, sous peine de faute grave, de ne rien divulguer à la presse sans l'aval du CEO.

Chris Capossela est donc nommé vice président de la branche marketing, et est donc chargé de faire remonter TOUS LES PROJETS directement à Nadella. Cette nomination laissera sur le carreau l'ancienne directrice du service.

La branche "stratégie" est alors créée et se voit désormais indépendante de la branche marketing, elle est alors confiée à un ex de la branche marketing, et pas des moindres puisque c'est Mark Penn, ex conseiller à la Maison Blanche sous Clinton et employé chez Microsoft depuis 2012, qui devient vice président et dirigera cette division. Cette nouvelle entité sera chargée d'imaginer de nouveaux produits pour Microsoft et d'en faire les propositions directement à Nadella, sans passer par aucun intermédiaire, ce qui évitera ainsi toute fuite, toute mauvaise com et toutes autres maladresses de communication sur les futurs projets de la marques.

Mais ce n'est pas tout puisque Nadella refonde aussi la branche business et développement, dont le président sera lui aussi "remercié". Il charge donc Eric Rudder de diriger cette branche.

Coté Xbox, Phil spencer est quand à lui enfin élu vice président de la branche.

En juillet Nadella ferme aussi le Xbox Entertainment Studio jugé "trop couteux"

Cette restructuration entrainera bien sûr des licenciements (18 000)  et coutera cher à Microsoft.


En avant toute vers la mobilité !

Nadella rachète en avril la branche mobile de Nokia, but de l’opération: que Microsoft, et ses Windows Phone, ne loupent pas le coche "mobilité" que Apple , Sony et Samsung ont très bien négocié.

Nadella demande aussi que l'on relance la surface (qui fut un bide retentissant sous Ballmer), la branche marketing et la branche stratégie se mettent alors au boulot et, grâce à de nouvelles pubs et un produit plus "pro", relance les ventes de la tablette.

Le rachat de Nokia (qui coutera au constructeur 5.7 milliard d'euros) permettra à Microsoft de faire un très bon résultat trimestriel en octobre 2014. Si bon que Redmond annoncera le lancement de son propre mobile quelques jours plus tard.

Une marque tournée vers l'avenir !

En Septembre 2014, Microsoft créé la surprise en rachetant la marque Minecraft. Ce rachat , le constructeur  le voit comme un coup de jeune à l'entreprise :

Ce rachat montre que Microsoft est une entreprise différente maintenant, qui ne fait plus d'erreurs stupides comme avec Steve Ballmer quand il a ignoré la montée des appareils mobiles, affirme Trip Chowdhry, analyste chez Global Equities Research.

Nadella est un visionnaire, un futuriste, c'est ainsi qu'il ne lâche rien sur le projet qui lui tient à cœur : le Cloud. "Le cloud et le mobile d'abord", c'est en effet le mantra de Satya Nadella depuis son arrivée. Le pari sur le cloud paye déjà, avec de bonnes performances dans les produits pour entreprises comme la plateforme Azure. Microsoft poursuit aussi sa transition vers l'offre de logiciels non plus sur supports physiques (disquettes, CD puis DVD), mais sur abonnement en ligne. Elle est saluée par les analystes même si les investisseurs restent prudents sur ce produit.

Microsoft bosse aussi, dans le plus grand secret, en partenariat avec la NASA et sort début 2015 "L'hololens", une paire de lunettes holographiques révolutionnaire et prouve une nouvelle fois que Microsoft reste et restera une entreprise tournée vers le futur.

Couacs !

Malheureusement , comme on ne vit pas au pays des bisounours, Nadella fait des erreurs. Ses déclarations à l'emporte pièces sur le rôle de la femme dans l'entreprise ne plaisent pas aux féministes ( Il a donc du s'excuser publiquement pour ses propos machistes.)

Un bilan mi figue mi raisin

Bien que la firme se porte très bien, Microsoft a quand même perdu quelques plumes entre 2014 et 2015. Microsoft enregistre en effet  un recul de 13 %  principalement dus à la baisse des ventes de licences PC.

Un bilan en demi teinte donc pour le nouveau CEO qui devra donc se rattraper sur 2015 afin de prouver au conseil d'administration que le choix de sa nomination était le bon.

Poster votre commentaire :

Envoyer

Finalisez votre inscription en 2 clics pour poster votre commentaire :

Envoyer